Quelle formation pour devenir notaire ?

Le notaire est un acteur important dans le monde juridique. Le législateur lui a confié d’importantes tâches. En matière de régimes matrimoniaux, le notaire est sollicité pour aider les époux à établir leur contrat de mariage. En matière civile, certains actes juridiques exigent l’authentification d’un notaire avant d’être réguliers. Mais quelle formation suivre pour devenir notaire ?

Suivre une formation universitaire

Pour devenir notaire, il y a plusieurs formations que vous pouvez suivre. La formation que beaucoup de gens suivent est la formation universitaire. Après votre baccalauréat, vous allez vous inscrire dans une filière de droit. Après avoir réussi vos trois premières années, vous allez obtenir votre diplôme de licence.

Avec ce diplôme, vous allez déposer les dossiers pour le compte du master. Celui qui n’a pas un diplôme de licence en droit ne peut pas s’inscrire en master en droit notarial. Les études en Master sont sur deux ans. À la fin de votre Master 2 en droit notarial, vous allez effectuer un stage de deux ans auprès d’un notaire déjà en service.

Durant ce stage, vous allez vous aguerrir des expériences et de la réalité de la profession. À ce titre, vous aurez le statut d’un notaire stagiaire et vous serez rémunéré. Après ce parcours de stagiaire, vous pouvez obtenir le diplôme supérieur de notariat.

Suivre une formation professionnelle

Vous pouvez également devenir notaire en suivant une formation professionnelle. Cette formation exige aussi une inscription dans une filière de droit. C’est le même processus que la formation universitaire. En d’autres termes, vous obtenez votre licence après trois ans. Vous vous inscrivez en master notarial.

A découvrir aussi  La dévolution successorale sans notaire : Une alternative viable pour régler une succession

À la fin de votre mater 2, vous allez vous faire former par l’Institut national des formations notariales. C’est une institution française qui exécute la formation suivant des enseignements théoriques. Après ces enseignements théoriques, l’institut offre des stages aux étudiants qui remplissent les conditions.

Il s’agit essentiellement des étudiants qui ont validé le nombre de crédits exigés. Le stage que l’Institut vous offre est en moyenne de trente mois dans un cabinet de notaire. Lors de ce stage, vous avez aussi le statut d’un notaire stagiaire. Ainsi, vous percevez une rémunération. La rémunération est fixée en amont dans le contrat de stage.

Plus vous vous impliquez dans les activités du cabinet, plus vous apprenez. Au terme de votre stage, vous allez déposer un rapport. Par la suite, vous allez soutenir sur l’objet de votre rapport de stage. Après votre soutenance, l’institut vous délivre le diplôme de notaire.

Suivre une formation continue

Vous n’êtes pas obligé de suivre une formation universitaire ou professionnelle pour devenir un notaire. Vous pouvez aussi suivre une formation continue à cette fin. Mais c’est une option qui n’est pas ouverte à tout le monde. Elle est seulement réservée aux gens qui ont travaillé pendant plus de cinq ans dans un office notarial.

L’autre condition pour recourir à cette option est d’avoir au moins neuf années d’expériences professionnelles. En effet, celui qui remplit ces conditions doit ensuite déposer un dossier. C’est la Direction des Affaires Civiles et du Sceau qui reçoit les dossiers. Les candidats retenus après l’étude de leurs dossiers passeront un examen. Les admis se verront attribuer un certificat d’aptitude à la profession notariale. Vous pouvez enfin mettre en place votre cabinet et commencer par exercer votre métier de notaire.

A découvrir aussi  Règlement d'une succession bloquée : les étapes clés pour débloquer la situation

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*