Locataire : quelle assurance habitation contractée ?

Si vous pensez emménager prochainement, sachez que disposer d’une assurance convenable est incontournable. Cela permet à l’appartement ou la maison d’être couvert en cas de sinistres. Souvent, la loi impose cette réglementation à tous les occupants qui optent pour une location meublée. Il en est de même s’ils préfèrent l’occupation non meublée. 

La raison de souscrire une assurance habitation locataire

Ces derniers temps, les législateurs exigent que tous les occupants contractent une assurance habitation. Si vous voulez vous prémunir contre certains risques, en l’occurrence l’incendie, l’explosion ou le dégât des eaux, choisir l’assurance risques locatifs est primordial. La loi du 6 juillet 1989 est claire à ce propos. Durant la location, vous êtes le seul responsable des dégâts qu’un sinistre peut engendrer. En effet, si vous n’êtes pas couvert, vous êtes dans l’obligation de prendre en charge tous les frais liés à la réparation. Parfois, les dégâts peuvent aussi atteindre l’immeuble des voisins. Si tel est le cas, seule cette formule peut indemniser les dommages en question.

Il est bon de préciser que même si vous n’avez pas l’intention de souscrire une assurance risques locatifs, les directives prévoient que vous êtes tenu de transmettre une attestation d’assurance au bailleur tous les 12 mois. Au cas où vous ne parvenez pas à le faire, le propriétaire peut prendre des mesures adéquates. En revanche, si le locataire a oublié de souscrire une garantie habitation, le propriétaire est dans la mesure de prendre une garantie visale. Dans ce cas, c’est le preneur qui prend en charge de payer l’échéance mensuelle fixée dans le contrat, mais selon sa capacité.

A découvrir aussi  Quelles sont les obligations juridiques du notaire dans la recherche des héritiers ?

L’utilité de la formule multirisque locataire

Il est vrai qu’en tant qu’occupant, vous êtes obligé de contracter l’assurance risques locatifs. Toutefois, cette garantie n’est pas suffisante en termes de couverture. Ainsi, souscrire une assurance multirisque est recommandable. À part les garanties de base dont vous bénéficiez déjà dans l’assurance risques locatifs, vous pouvez également profiter de plusieurs couvertures. Si l’immeuble est incendié et vos appareils électroménagers ont pris feu par exemple, c’est l’assurance qui se charge d’indemniser les dégâts y afférents. Le cas est le même si vous avez perdu vos objets de valeur dans l’incendie.

  • Dans la formule multirisque, vous pouvez encore jouir des garanties optionnelles. Ainsi, la compagnie d’assurance vous propose certaines formules et à vous de choisir l’option qui vous correspond le mieux.
  • Si vous voulez être couvert contre l’éventuel vol, il vous suffit de prendre la garantie adaptée. Au cas où vous souhaitez être protégé juridiquement, cette assurance est également un bon choix.
  • Il n’y a pas que la catastrophe naturelle qui peut provoquer des dégâts, mais un court-circuit est par ailleurs capable de causer des dommages irréparables. Si vous en êtes victime, seule l’assurance multirisque peut vous prémunir de ce risque.

Assurance habitation locataire : l’inconvénient de ne pas la souscrire

D’une manière générale, tous les preneurs qui fuient à la couverture habitation sont passibles de lourdes sanctions. Si vous avez négligé de la souscrire, vous ne mettez pas seulement en danger le bien immobilier, mais accable aussi le bailleur à payer tous les frais de réparation. Toutefois, il était clair au début que c’est vous qui devez contracter une assurance habitation. Le bailleur peut alors porter plainte et vous demander des remboursements en adéquation avec les dégâts.

A découvrir aussi  Que savez-vous du domaine juridique ?

Au-delà des frais de réparation, si l’affaire se présente devant la justice, le bailleur est aussi dans la mesure de demander des dommages et intérêts. Une fois le problème réglé, rien ni personne ne peut empêcher le propriétaire de mettre à terme le contrat de location. Il peut ensuite vous expulser et trouver un autre preneur.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*