Résiliation en cours d’année des contrats d’assurance : un guide juridique pour une démarche réussie

La résiliation d’un contrat d’assurance est un sujet qui suscite de nombreuses interrogations. Bien que la loi Hamon ait apporté une certaine souplesse, la terminaison en cours d’année de ces contrats reste encore floue pour beaucoup. Cet article vise à éclaircir les aspects juridiques et pratiques de cette procédure.

Comprendre le droit à la résiliation

Depuis l’entrée en vigueur de la loi Hamon en 2015, il est possible pour un assuré de résilier son contrat d’assurance à tout moment, après un an de souscription. Cette loi vise à favoriser la mise en concurrence des assureurs et offre aux consommateurs une plus grande flexibilité dans la gestion de leurs contrats.

Les conditions pour une résiliation effective

La résiliation du contrat n’est pas automatique : elle doit être sollicitée par l’assuré. Cela se fait généralement par l’envoi d’une lettre recommandée avec accusé de réception. De plus, il faut que le contrat ait été souscrit depuis plus d’un an. Cette condition permet à l’assureur de couvrir les risques pendant une année complète avant que l’assuré ne puisse décider de rompre le contrat.

Le délai de préavis et le remboursement des primes non échues

Dès réception de la demande de résiliation, l’assureur dispose d’un délai d’un mois pour mettre fin au contrat. En outre, il doit rembourser à l’assuré la part des primes ou cotisations correspondant à la période pendant laquelle le risque n’a pas couru, en cas de paiement annuel. Ce remboursement doit être effectué dans les 30 jours suivant la date de résiliation.

A découvrir aussi  La responsabilité du transporteur lors de la vente de courses en ligne

Résiliation et changement d’assureur : comment ça se passe ?

Lorsqu’un assuré souhaite changer d’assureur, il peut demander à son nouvel assureur de prendre en charge les formalités liées à la résiliation du contrat précédent. L’ancien assureur est alors informé par le nouvel assureur via une lettre recommandée et dispose alors du même délai (un mois) pour mettre fin au contrat.

Résilier un contrat d’assurance habitation ou auto : quelles spécificités ?

Pour ce qui est des assurances habitation ou auto, on retrouve globalement les mêmes règles que celles évoquées précédemment. Néanmoins, il convient ici aussi d’envoyer une lettre recommandée avec accusé réception pour signifier votre volonté de rompre le contrat à votre assureur. Certains assureurs offrent également la possibilité aux assurés de procéder à cette démarche directement en ligne.

Faire appel à un avocat : dans quels cas ?

Faire appel à un avocat peut s’avérer utile lorsque l’assureur refuse injustement la résiliation ou ne rembourse pas les primes dues. Ce spécialiste du droit des assurances sera alors capable de défendre vos intérêts et vous aidera dans toutes vos démarches administratives.

Dans tous les cas, il est important avant toute décision hâtive, de bien comprendre ses droits et obligations afin d’éviter toute mauvaise surprise.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*