Comment faire un recours auprès de la mdph en cas de refus d’allocation adulte handicapé (AAH) ?

L’allocation adulte handicapé est un financement destiné aux personnes confrontées à un certain niveau de handicap. Les critères spécifiques pour y prétendre se rapportent à l’âge, la résidence et les ressources dont on dispose. La demande peut s’effectuer via un formulaire Cerfa, disponible auprès de la maison départementale des personnes handicapées. Pour différentes raisons, il est toutefois possible qu’une décision de refus du dossier mdph advienne. Dans ce cas, il sera possible de faire un recours auprès de la mdph pour une contestation. Quelle est la démarche à suivre à cet effet ?

Essayer de comprendre en amont les causes du rejet de la demande

À la suite de leur dépôt de dossier mdph de demande d’allocation, les personnes souffrant d’un handicap peuvent faire face à une décision de refus. Un dénouement défavorable et susceptible de causer de nombreuses difficultés. En outre, en situation de refus, l’un des meilleurs réflexes consiste à effectuer une petite analyse pour comprendre les raisons pouvant justifier le rejet de la demande d’AAH. Il devient généralement plus facile d’engager un recours, en ayant une parfaite connaissance des causes du refus.

Une décision de rejet peut être liée à une petite bourde effectuée dans la mise au point de votre dossier. Il peut s’agir par exemple d’un projet de vie mal rédigé, ne mettant pas correctement en évidence l’influence de votre handicap sur votre quotidien. Si votre refus s’explique par une insuffisance de justificatifs, il faudra compléter les informations. À noter qu’un refus de dossier peut être également dû à une mauvaise appréhension de votre situation par la mdph. Vous pourrez démontrer qu’elle s’est trompée dans le cadre de votre recours, et ce, à l’aide de plusieurs détails sensibles.

A découvrir aussi  Les obligations légales incontournables de l'expert-comptable

Se faire accompagner par un avocat mdph

Pour réussir un recours mdph refus aeeh, il est conseillé de se faire accompagner par un professionnel qui s’y connaît. L’aide d’un avocat spécialisé dans le droit des personnes en situation de handicap peut être de bon augure. Ce type de professionnel peut vous aider à monter un dossier de contestation solide, mettant en avant des arguments de poids devant le tribunal.

L’avocat, c’est avant tout, un guide et un savant des démarches de recours contre la mdph. Vous bénéficiez d’un appui et d’un soutien unique pour accroître vos chances d’obtenir une suite favorable à votre demande d’obtention d’allocation. Cerise sur le gâteau, un dispositif d’aide juridictionnelle est mis en place pour permettre aux plus démunis de couvrir le coût de l’intervention.

Quel type de recours privilégier en cas de refus d’AAH ?

En cas de décision de refus d’allocation adulte handicapé, il existe deux pistes de solutions pour un recours. Le premier concerne une procédure à l’amiable, aussi appelée « rapo ». Elle permet d’obtenir tout simplement une réévaluation du dossier. Pour l’enclencher, il sera nécessaire de rédiger un courrier de contestation à l’endroit de la mdph dans un délai de deux mois au maximum, à la suite de la réception de la décision de refus. Si ce recours gracieux ne change pas la donne, il faudra dès lors procéder à un recours contentieux, devant le pôle social du tribunal judiciaire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*